Scherbius (et moi)
par (Libraire)
11 mai 2018

Soigne-moi si tu peux

Maxime Le Verrier, psychiatre, se voit adresser un nouveau patient. Trouble de la personnalité multiple ? Fine fleur de l’imposture ? Le Verrier va essayer de percer l’énigme de l’identité de ce Scherbius. Rebondissements, surprises, le lecteur se fait berner autant que ce pauvre psychiatre qui s'acharne à faire éclater la vérité. Après quelques pages, on ne se risque plus à essayer de distinguer le vrai du faux, et on se laisser conter avec beaucoup de plaisir les péripéties culottées de ce Scherbius, personnage hors du commun.

Tous les conseils de lecture