Ellen B.

par (Libraire)
26 août 2021

Quand la colère assourdit les cœurs.

Julien Delmaire nous transporte dans le delta du Mississipi. Tout au long de son roman le soleil nous écrase, nous assomme. La poussière, la crasse nous collent à la peau. Nous suffoquons avec les personnages, nous partageons leur moiteur, mais aussi leurs ardeurs portées par le son rugueux et puissant du blues qui habite cette communauté noire, libérée du joug de l'esclavage, mais toujours prisonnière de la suprématie blanche.
Des tripots aux champs de coton, du temple à la blanchisserie on inhale les vapeurs d'alcool, de tabac et de draps sales.
La plume de l'auteur, portée par le souffle des blues man et les incantations païennes, nous offre un roman audacieux et électrique comme une nuit d'orage; un poème sauvage.
Attention, pépite !!!

par (Libraire)
21 août 2021

Chalandon jette entre les lignes de ce roman toute la puissance de ses émotions et de ses conflits intérieurs.

Après avoir évoqué son enfance au sein d’une famille terrifiée par un père manipulateur, mythomane et excentrique dans Profession du père, Sorj Chalandon nous livre un nouveau chapitre sur celui qui a passé sa vie à s’inventer un parcours rocambolesque. Devenu adulte, journaliste, il découvre une toute autre vérité sur son père. Une vérité qui provoque honte, colère… mais aussi la confrontation attendue depuis toujours.

par (Libraire)
21 août 2021

Comment vivre l’absence d’une mère ?

Magdalena a grandi sans sa mère, elle ne sait rien d’elle. Même les raisons de son départ sont floues. Toutes les questions qu’elle a posées étant enfant sont restées sans réponse. Devenue actrice, elle s’est construite une existence à travers celle des personnages qu’elle incarne sur les planches. Une béquille pour avancer malgré le manque.
Et puis un jour, le téléphone sonne. On a retrouvé Apollonia. Magdalena file tout droit vers elle, et rencontre une vieille femme solitaire, dans une maison sale et délabrée. Commence alors une lente réconciliation…

par (Libraire)
21 août 2021

Un roman empreint d’idéalisme qui nous parle d’écologie et d’harmonie avec le vivant.

Noum, chaman de Sibérie, vit en symbiose avec la nature. Il adule la pureté de la péninsule de Yamal, où un groupe industriel souhaite implanter une usine d’extraction de gaz. Les dés semblent jetés. Jusqu’au jour où la fonte des glaces révèle la sépulture d’une reine momifiée. Une reine noire. Cette femme, qui a traversé les continents il y a plus de dix mille ans, pourrait-elle permettre de sauver ce territoire menacé ?
Préservation de la nature contre intérêts industriels et financiers d’un groupe mafieux, Noum est déterminé à mener le combat.

par (Libraire)
21 août 2021

"La poésie est tout ce qui reste quand le monde est en morceaux"

Arna voit son mari sortir un soir de tempête, il ne repassera jamais le seuil de leur porte dans le sens inverse.
Eldfell est condamné à une vie trop courte et ses parents font un trésor de chaque instant passé avec lui.
Guðmundur, lui, ignore tout de ses origines.
Ce vide, de toujours, brutal ou à venir est le point d'orgue du magnifique roman de Philippe Gerin.

On ne peut être que touché par la beauté et la grandeur de ces personnages, habités d'une bonté devenue trop rare dans un monde qui s'effrite.
La pureté et la délicatesse de ces mots, sur ces vies de rien, sonnent comme une longue poésie, portée par le chant mélancolique des baleines qui viennent chaque jour plus nombreuses s'échouer sur les plages du monde.
Une véritable ode à la nature et à l'humanité qui ne manquera pas de vous bouleverser.