Florence R.

Christian Bourgois

22,90
par (Libraire)
16 mai 2022

Une fresque épique, entre western et nature writing

D’une écriture ample et poétique, Gil Adamson nous embarque dans une fresque épique, matinée de western et de nature writing. C’est un savant mélange des genres, que l’auteure manie avec noblesse. Les grands espaces américains s’y prêtent merveilleusement bien, haut lieu des grandes chevauchées, cavales et autres traques. Ces personnages sont tout aussi bien saisis, du père aventurier dans l’âme, rattrapé par son devoir au fils contrit, obligé de s’évader du joug de cette vieille religieuse trouble. Le spectaculaire réside ici dans la façon dont l’auteure s’approprie les grands espaces pour raconter l’histoire de ce jeune garçon, Jack Boulton, épris de liberté. A couper le souffle !

Sonatine éditions

21,00
par (Libraire)
12 mai 2022

Magistral

Raymond Mathis, veuf et retraité, vit reclus dans sa ferme des Appalaches. Son seul et unique fils, Ricky se drogue depuis de nombreuses années, des cachets à la meth, tout y passe. Son père assiste impuissant à cette descente aux enfers. Lorsqu’un dealer, genre gros bonnet, le contacte pour lui soutirer le peu d’argent qu’il a contre la vie sauve de son fils, Ray n’hésite pas une seconde. Il fonce.
Le point de départ d’un engrenage terrible, dans une région touchée de plein fouet par la drogue, la misère sociale et le désastre écologique dont les incendies en sont l’un des symptômes. David Joy en fait un roman - un très grand roman - en écho à l’épidémie des opioïdes qui ne cesse de croître aux Etats-Unis. David Joy connait bien le problème, étant originaire de là-bas. Il en fait un roman brut, à l’image de ces personnages. David Joy les saisit avec acuité, du vieux robuste, habitué à se faire justice lui-même à cette jeune flic, qui voudrait bien croire en la Justice. Sans oublier ce personnage de junkie, bouleversant de sincérité, à sa manière. Point de morale, ni de manichéisme. La fin est tout aussi magistrale, entre lucidité teintée d’amertume et...espoir.
A lire sans attendre...!

par (Libraire)
12 mai 2022

L'antithèse de la "desperate housewife"

Années 60, Elizabeth Zott alors brillante chimiste à l’Institut de recherche Hastings, en essuie des revers, tant des hommes que des femmes. Son salut viendra pourtant d’un homme, atypique celui-là et dont elle tombera amoureuse. L’histoire ne fait que commencer tant le chemin sera semé d'embûches...
Un caractère bien trempé, un tempérament de feu, Elizabeth Zott coiffera tout le monde au poteau et ce sera explosif ! Le rythme est enlevé, les personnages bien tapés, Elizabeth Zott n’aura de cesse de combattre les poncifs et autres clichés liés à son statut de femme célibataire avec enfant, brillante scientifique et de surcroît excellente cuisinière. Pari réussi !

La nouvelle trilogie explosive de Don Winslow: noire, épique, magistrale !

HarperCollins

21,90
par (Libraire)
10 mai 2022

Epique

Dès l’incipit, Don Winslow annonce la couleur, en citant un extrait de L’Iliade. D’autres extraits jalonneront le premier tome d’une épopée qui s’annonce ambitieuse.
Dans ce premier opus, Don Winslow pose les jalons d’une guerre des gangs sanglante opposant les Murphy aux Moretti. Les Irlandais versus les Italiens. Un incident fâcheux va faire basculer la ville grise Providence en terrain miné, où tous les coups seront permis. Un homme un peu à part, Danny Ryan, va se retrouver au cœur de ce conflit, bien obligé d’y faire face.
Héros des temps modernes, héros bien malgré lui, ce personnage un peu falot va progressivement gagner en puissance. On attend la suite pour voir si cette impression se confirmera ou non…
Un premier tome clairement prometteur et vivement le prochain !

par (Libraire)
7 mai 2022

De toute beauté

Il est de ces livres qui ne se racontent pas, de peur d'en écorner la beauté. Le nouveau roman de Philippe Le Guillou est de ceux-là. Il évoque la Bretagne de son enfance, le Finistère. Une douce nostalgie émane de ces pages, où il se remémore les odeurs, les choses, les lieux, les histoires racontées par ses grands-parents.Toutes les réminiscences d'un territoire qu'il affectionne. Alors comment ne pas succomber à la plume si virtuose de Philippe Le Guillou ?
Au delà de son attachement profond à son pays, Philippe Le Guillou s'interroge sur les traditions bretonnes, sa langue, ceux qui partent et ceux qui restent.
Laissez-vous porter par la poésie de son verbe et vous serez cueilli... Un grand beau livre !