La Mélancolie des baleines

Philippe Gerin

Gaïa

  • 24 février 2022

    Je te confie Nun

    Étendues glacées de l’Islande ; été austral.

    Une femme, un homme et une famille se retrouvent réunis, bravant la tempête, autour de baleines échouées sur le sable noir.
    Arna, dont le compagnon a disparu il y a 25 ans, Guðmundur, chauffeur de bus esseulé, obsédé par le mystère de ses origines ; Ayden et Sasha surprotégeant leur enfant fragile.
    Chaque histoire personnelle est énigmatique et attendrissante ; plantée dans un décor de désolation illuminé par la fraternité que P.Gerin installe entre ses personnages tout en racontant leur passé et les promesses de leur futur…..
    La lecture est très agréable et fluide, nous interpellant sur notre rapport à la nature de nos jours ; le mythe des baleines est-il à jamais perdu ?
    Gardons l’espoir que ce roman ne soit pas qu’une chimère …


  • par (Libraire)
    13 décembre 2021

    Au milieu des magnifiques paysages d’Islande se cachent un petit cosmonaute, une sorcière et un Alfe noir. 3 histoires qui sont liées par la magie de l’Islande et de l’écriture de Philippe Gérin. Une magnifique découverte !
    Valérie


  • par (Libraire)
    12 décembre 2021

    Six remarquables personnages cabossés et pétris par l’absence (disparition passée, traumatique ou bien redoutée) vivent/sillonnent/vadrouillent dans une Islande crépusculaire aujourd’hui désertée, malmenée par des décennies de tourisme, au cœur d’un monde en crise.
    En pèlerinage, de passage ou irrémédiablement vissé sur leur rocher, ils semblent comme « échoués » sur ces terres, à l’image de ces cétacés qui viennent mystérieusement et par centaines mourir sur les littoraux, un peu partout dans le monde.
    Leurs chemins pavés de doutes et de peur se croiseront ont-ils pour le meilleur? Par la force des choses (naturelles et surnaturelles), se «reconnaitront-il semblables »?
    Une ambiance toujours entre chien et loup, des êtres qui nous collent au corps et nous marquent: bancals, fragiles, empathiques, un brin désespérés, habités d’une sourde colère souterraine, pour certains évanescents, voire à la limite de l’évaporation, mais toujours en quête de beauté et de communauté. Ou comment faire Famille dans un monde en lambeaux.

    C’est minéral, tellurique, onirique et terriblement magnétique!


  • par (Libraire)
    27 octobre 2021

    Enorme coup de cœur !

    L'histoire se passe en Islande, nous suivons plusieurs personnages liés à cette île par leur histoire personnelle. En pleine tempête, ils trouvent refuge ensemble dans une maison familiale ou leurs destins vont se nouer. Un très beau roman sur l'amour, la transmission et le rapport de l'homme à la Nature. Une écriture sensible et poétique. Enorme coup de cœur !


  • par (Libraire)
    15 septembre 2021

    des personnages, des paysages, de la poésie... embarquement immédiat !

    Toute la beauté de l’Islande à travers quelques personnages.
    Gudmundur, chauffeur de bus le jour, écrivain la nuit, Ayden et Sasha accompagnés de leur fils Eldfell, jeune garçon malade et passionné de baleines, Arna la sorcière, retirée dans sa maison bleue perdue aux confins d’une contrée sauvage…
    D’étranges phénomènes météorologiques vont faire se rencontrer tous ces êtres isolés et à travers leur rencontre, leur histoire, chacun va trouver sa route.
    Très beau texte plein de poésie.


  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    Grandiose

    Après son roman "Le voyage de COSME K", qui fut pour moi l'un des plus beau roman sorti en 2019, je retrouve la plume poétique , une nature époustouflante, des personnages attachants.......
    Un auteur incontournable si vous aimez les romans lumineux et oniriques.
    Nathalie


  • 4 septembre 2021

    Beauté nordique

    Islande. Un couple avec un enfant, une femme seule, un chauffeur de bus, tous meurtris par la vie dont le destin va se nouer dans une rencontre commune. Une atmosphère de brume et de beauté nordique, presque surnaturelle dans la plupart des pages de ce superbe roman.


  • par (Libraire)
    1 septembre 2021

    Quelle poésie, quels paysages saisissants, quels personnages puissants dans toute leur simplicité...
    Installez-vous confortablement pour ce voyage contemplatif vers l'Islande, dont vous reviendrez très probablement songeurs.
    Une très belle histoire et pour ma part, un vrai coup de coeur !

    Emilie


  • par (Libraire)
    27 août 2021

    Une lecture en apesanteur !

    Une métamorphose semble en marche dans le monde alors que de nombreux échouages de cétacés se produisent, notamment en Islande, comme un signal envoyé aux hommes. Plusieurs personnages arpentent cette terre volcanique à la recherche de sérennité et de plénitude : Arna, l'infirmière dont le compagnon a disparu sans laisser de trace, il y a 25 ans ; Guomundur, le chauffeur de bus dont la trop longue solitude a asséché le verbe et le désir d'autrui ; un couple et leur enfant, atteint d'un mal indéfinissable qui font un périple pour approcher les beautés de la nature. Ce roman aborde la question essentielle du rapport avec les éléments naturels et de l'appartenance à un tout qui nous transcende. C'est aussi une véritable ode à la vie malgré le manque : celui que l'on doit combler, celui avec lequel composer, celui à anticiper. Le talent de l'auteur réside dans la construction, dans un style poétique et aérien, du jeu de coïncidences qui vont mettre ces solitudes sur le chemin les unes des autres.


  • par (Libraire)
    20 août 2021

    Puissant, lyrique et envoûtant

    Quand plusieurs destins recherchent des réponses à leur passé et tentent de trouver un chemin qui les mènera vers un lieu rempli de mystère, dans une Islande sublimée et magique.
    Puissant, lyrique et envoûtant.


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    Magnifique ballade islandaise

    Une tempête, une maison bleue là bas en Islande et cinq personnes le cœur à vif…

    A travers des parcours de vie émouvants et des épreuves passées ou à venir, explose un style d’écriture avec une sensibilité à fleur de peau.

    Un roman aurore boréale où malgré les heurts et les remous de la vie, aucun personnage ne se laisse dévorer par sa part d’ombres.

    Coup de coeur !


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    la beauté du monde

    Alors que tous les scientifiques du monde s’interrogent sur les échouages inexpliqués de baleines, trois cétacés sont retrouvés sur une plage d’Islande en contrebas d’une maison bleue habitée par Arna, seule depuis la disparition mystérieuse de son compagnon.
    Emerveillées par la nature époustouflante, les volcans bouillonnants, les éléments déchainés, cinq personnes meurtries par les blessures du passé s’interrogent sur leur destin.
    Leurs chemins vont se croiser et vont les mener vers la maison bleue par une nuit de tempête. Sur le rivage, aux côtés des baleines, ils vont trouver une force nouvelle. Ils pourront alors se libérer de leurs souffrances et aller vers leur destinée.
    Après nous avoir entraîné aux confins du monde avec Les voyages de Cosme K, Philippe Gérin nous conte une fable lumineuse aux cœurs de paysages majestueux. Ses personnages émouvants délivrent avec poésie, un message d’espoir et nous invite à apprécier la beauté du monde.
    cf Page des Libraires N°209


  • par (Libraire)
    18 août 2021

    Ayden et Sasha retournent en Islande accompagnés de leur fils, Eldfell, auquel ils ont promis de montrer les baleines. Au cours de leur voyage ils rencontrent d’abord Guõmundur, chauffeur de bus et écrivain raté à la recherche de ses origines, ainsi qu’Arna, femme solitaire ayant choisi de passer ses derniers jours dans sa maison d’enfance. Près de la plage où s’échouent les cétacés, une nuit changera leurs vies.

    La mélancolie des baleines est un récit fantasque et poétique à souhait. Eldfell est un enfant particulier, énigmatique, presque irréel dans sa façon d’être. Il est tel un esprit guidé par les baleines dont la rencontre vous bouleverse à jamais. Une histoire marquante et profondément touchante.

    Lyne


  • par (Libraire)
    27 juillet 2021

    [...]
    L’écriture de ce roman est poétique et évocatrice de la nature. Elle donne parfois la sensation de pratiquer une lecture contemplative, ce qui convient bien à l’atmosphère et aux paysages de l’Islande. On ne saura pas tout des personnages, ni comment arrivent certains événements qui conserveront leur mystère. Parfois, il faudra être sensible à l’évocation, abandonner sa rationalité. C’est un roman inquiet des blessures faites à la nature et de la possible disparition des êtres vivants. Les thèmes sont très présents de la disparition, de la mort, de l’attachement réciproque des personnes, de la douleur que l’on porte en soi une vie entière. Mais l’auteur n’a pas renoncé à faire ressentir au lecteur la part mystérieuse de tout ce qui vit, la bonté des humains, la beauté de la vie terrestre.
    Un très beau roman, sensible, lumineux qui transportera le lecteur dans un bel ailleurs.